Le vice-président zimbabwéen limogé

Le vice-président zimbabwéen, considéré comme l’un des successeurs potentiels de Robert Mugabe, a été limogé, a annoncé lundi le ministre de l’Information Simon Khaya Moyo.

“Son excellence le président camarade Mugabe a exercé son pouvoir de relever, avec effet immédiat, l’honorable vice-président Mnangagwa de ses fonctions de vice-président de la République du Zimbabwe”, a-t-il déclaré face à la presse à Harare.

Emmerson Mnangagwa, 75 ans, a été limogé pour “déloyauté, manque de respect et manque de sérieux”.

Il avait déjà perdu début octobre son poste de ministre de la Justice.

Il essuyait depuis des semaines de vives critiques de la part de proches du président, dont la première dame, qui lui ont reproché de prétendre avoir été victime en août d’une tentative d’empoisonnement.

Le limogeage d’Emmerson Mnangagwa ouvre la voie à la nomination de Grace Mugabe pour la présidentielle de 2018, même si son époux a déjà annoncé son intention de briguer un nouveau mandat.

Share this post