Conférence des Ordres des architectes des Etats de l’UEMOA à Lomé: Le Bénin décroche le 2nd prix de conception du logo de la COA UEMOA

Conférence des Ordres des architectes des Etats de l’UEMOA à Lomé: Le Bénin décroche le 2nd prix de conception du logo de la COA UEMOA

Les présidents d’ordre ayant participé à la session

La profession d’architecte dans l’espace Uemoa s’organise de plus en plus. C’était à travers la 3ème session ordinaire de la Conférence des Ordres des Architectes des Etats de l’Uemoa (Coa-Uemoa) qui s’est tenue du 28 au 30 Novembre 2017 à Hôtel Onomo de Lomé au Togo. Elle a été l’occasion pour les différents ordres, de faire le bilan des activités menées à la date de cette 3ème session ordinaire et de projeter des perspectives pour les années à venir avec des grandes décisions. Evoquant l’une des décisions capitales issues des échanges, la Conférence des Ordres des Architectes de l’Uemoa a attiré l’attention des Autorités Communautaires sur la prolifération des écoles délivrant un diplôme d’architecte non reconnu par les Ordres nationaux. Cette information a été reprise à travers un communiqué de presse rendu public à l’issue de la session ordinaire. « La formation d’architecte comprend, au moins cinq années d’études à temps plein, en architecture après le baccalauréat dans une université ou une grande école d’architecture reconnue par les Etats membres », rappelle la conférence. Pour le nouveau président de la Conférence des Ordres des Architectes de l’Uemoa, Francis Fabien Ouédraogo, cette formation doit être sanctionnée par l’obtention du diplôme d’architecte reconnu par les Etats membres des Ordres Nationaux et du Cames. « Par conséquent, la Coa-Uemoa informe que les diplômes de ces écoles ne pourront pas s’inscrire dans les Ordres des huit (08) Etats membres de l’Uemoa », précise l’assemblée. Partageant une autre décision, la session de Lomé a délibéré sur le concours lancé dans les États membres de l’Union pour la conception de son logo. A cet effet, la Conférence a procédé à sa validation après le travail du jury composé des huit (08) présidents des Ordres. Ainsi, selon le classement, le candidat de la Côte d’Ivoire, Christian Koné Yoha Apoban Ektal remporte le 1er prix. Le candidat du Bénin, Bartel Babatoundé Do Régo reçoit le deuxième prix devant celui du Mali, Amidou Traoré, classé troisième.

Les sillons d’exercice de la profession renforcés
Les travaux de la 3ème session ordinaire de la Coa-Uemoa ont été marqués par une cérémonie d’ouverture qui a planté le décor des échanges. A l’entame, c’est le Président du Conseil Supérieur de l’Ordre des Architectes du Togo (Onat), Nicolas Akidjetan, qui après avoir salué le choix du Togo pour abriter les travaux, a précisé savoir compter sur l’implication de chacun des participants pour faire de cette session des moments de fructueux échanges et de partage d’expériences, en toute confraternité. Pour sa part, le Président du Conseil de l’Ordre des Architectes du Burkina Faso (Oab), et nouveau Président de la Conférence des Ordres des Architectes des Etats membres de l’Union, Francis Fabien Ouedraogo, a ensuite salué la disponibilité des participants à cette rencontre qui, selon lui, vient pour renforcer les sillons d’exercice de la profession d’architecte dans l’espace communautaire. Il a saisi l’occasion pour exprimer les remerciements de la Conférence à la Commission de l’UEMOA qui ne ménage aucun effort pour que la libre circulation des biens et des personnes, le libre établissement et le libre exercice, en ce qui concerne le métier d’architecte soit une réalité. Il a, par la suite, rappelé les points inscrits à l’ordre du jour de la session. A cet effet, il a indiqué l’important rôle de la Conférence pour l’édification d’un environnement professionnel commun aux architectes et fait remarquer que la réussite de l’exercice du regroupement communautaire est une tâche de longue haleine, et mieux de la responsabilité de tout un chacun des acteurs. Il a ainsi invité les membres de la Conférence au grand sens du devoir de tous les architectes pour arriver aux objectifs fixés ensemble.

Bilan salutaire du Président Justin SOGLO
Prenant à son tour la parole, le Représentant Résident de la Commission de l’Uemoa au Togo, Yamadou Kéita, a, après avoir égrené le nombre de sessions déjà réalisées, rappelé les résultats notables et tangibles atteints par la Conférence. Il s’agit, entre autres, de la mise en place des différentes commissions techniques qui sont très actives, de la mobilisation pour la sauvegarde des intérêts de la profession d’architecte sur le dossier de l’avis de plusieurs concours d’architecture ne respectant pas les dispositions de la directive, les efforts réalisés par certains pays dans la transposition de la Directive N°01/2013/CM/UEMOA du 26 septembre 2013, même si beaucoup de choses restent à faire. Evoquant les missions de l’architecte, telles que prescrites dans la Directive, il a interpellé la Conférence, notamment en ce qui concerne les questions foncières, les questions d’aménagement urbain et du développement de l’habitat social, pour appuyer la Commission de l’Uemoa qui a entamé des réflexions et des actions dans ces domaines. A ce titre, il a souligné toute l’importance que la Commission accorde aux attributions de la Conférence, aux présentes assises et aux résultats des travaux. En dernier ressort, l’honneur est revenu au ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de Vie de la République togolaise, Fiatuwo Kwadjo Sessenou, de passer le message du gouvernement togolais. A cet effet, il a félicité l’esprit d’initiative, le dynamisme et l’engagement dont la Commission de l’UEMOA a fait preuve, en adoptant la décision N°13 COM/Uemoa du 25 septembre 2013 portant création de la Conférence des Ordres des Architectes de l’Uemoa et en l’accompagnant dans l’organisation et la tenue de ses sessions annuelles. Après avoir évoqué les missions de la Conférence des Ordres des architectes de l’Uemoa, il a souligné combien, la présence des membres à cette session ordinaire, montre la preuve de leur volonté d’assumer leur part de responsabilité et d’anticiper ces évolutions actuelles et futures pour mieux faire face aux exigences que requière le professionnalisme du corps de métier d’architecte notamment en matière de qualité et de sécurité face à la mondialisation et à l’évolution technologique.
En guise de rappel, au terme du mandat du bureau présidé par le président du Conseil de l’Ordre National des Architectes et des Urbanistes du Bénin Narcisse Justin Soglo, le nouveau Bureau de la Conférence – Mandat n°2 (2017 et 2019) a été mis en place conformément aux dispositions de la Décision 013/COM/UEMOA, notamment en son article 4.

Le bureau est composé comme suit :

– Président : Président du Conseil de l’Ordre des Architectes du Burkina Faso

– 1er Vice – Président : Président du Conseil National de l’Ordre des Architectes de Côte d’Ivoire

– 2ème Vice – Président : Président du Conseil de l’Ordre National des Architectes de Guinée Bissau

Emmanuel GBETO

N’hésitez pas à partager …Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Visitez Le Site De L’Evenement Precis
Author: {Evenement Precis}

Share this post