Commission de validation des diplômes post-Bts: 7721 dossiers de Licence et de Master étudiés

Commission de validation des diplômes post-Bts: 7721 dossiers de Licence et de Master étudiés
Spread the love

Dodji AmouzouviMission accomplie pour le Dpes Dodji Amouzouvi

La Commission de validation des diplômes post-Bts délivrés par les établissements privés d’enseignement supérieur a tenu sa 2ème et dernière session extraordinaire de l’année du 27 novembre au 6 décembre 2017 à Grand-Popo. A cette occasion, 7721 dossiers présentés par 45 établissements privés d’enseignement supérieur ont été étudiés par la commission.

Au total 7721 dossiers de Licence et de Master ont été étudiés par la Commission de co-signature et de reconnaissance au cours de sa 2ème session extraordinaire de l’année tenue à Grand-Popo du 27 novembre au 6 décembre 2017. Alors que 6488 dossiers sont enregistrés pour la co-signature, 1233 sont enrôlés pour la reconnaissance individuelle. Pour un total de 6488 concernant la co-signature, 3242 (soit 49,96%) ont reçu un avis réservé en raison des informations contradictoires constatées sur les documents, en raison de l’absence de certaines pièces, ou de la qualité non renseignée des membres du Jury. Ces réserves se justifient aussi par des procès-verbauxde soutenances non conformes, ou absents dans le dossier ou encore mal remplis. 129 dossiers (soit 0,19%) ont reçu un avis défavorable en raison d’un cursus académique irrégulier, ou parce que le requérant est entré dans la formation sans le diplôme requis. La plupart du temps sans le Bac ou un diplôme admis en équivalence. Parfois, c’est pour insuffisance de travail que l’avis défavorable est donné. Un grand nombre de dossiers ont reçu un avis réservé en raison des procès-verbaux de soutenance (Absence ou non-conformité).Pour la Reconnaissance, 1233 dossiers sont enregistrés. Pour ce total, 16 ont respectivement reçu des avis favorables et défavorables. 1201, soit 97, 40 ont reçu un avis réservé. La plupart de ces réserves concernent l’absence des procès-verbaux de soutenance. Au terme de cette session, le comité a énuméré un certain nombre de recommandations.En fonction de la fin du mécanisme de co-signature, et dans la perspective des examens nationaux, la commission a recommandé de mettre à nouveau à la disposition des promoteurs, les éléments indispensables pour la validation d’un procès-verbal de soutenance, de former les directeurs des études et autres acteur du système académique et pédagogique au remplissage des semestres et au découpage de l’année en semestre et d’inviter les promoteurs à respecter scrupuleusement l’esprit et les exigences du système Lmd en matière de validation des semestres. De même, il est également recommandé de contrôler scrupuleusement les visas sur les diplômes, d’interdire qu’une seule et même personne préside plusieurs (plus de deux 02) conseils scientifiques à la fois, d’inviter les promoteurs et les former  à respecter scrupuleusement les découpages par domaine et mentions selon le référentiel du Reesao/Cames et le regroupement fait dans le cadre des examens nationaux, d’écrire aux promoteurs qui alternent les délivrances des relevés de notes entre trimestres et semestres afin que  cessent ces pratiques. Il est également recommandé de faire reprendre les maquettes qui ne sont pas aux normes en termes de visa ou en termes de correspondance des dates de soutenance et ou de délibération de jurys d’examens.

Odi I. Aïtchédji

Visitez Le Site Du Quotidien Le Matinal
Author: {Le Matinal}

Share this post