Bénin : la stratégie de Candide Azannaï pour conquérir l’électorat du Zou

Bénin : la stratégie de Candide Azannaï pour conquérir l’électorat du Zou

L’électorat « fon » sera âprement disputé aux des prochaines joutes électorales. Bastion de Patrice Talon lors des dernières élections présidentielles, l’électorat du Zou en très grande majorité « fon » est la cible de plusieurs tendances politiques. Et dès lors, chaque camp peaufine sa stratégie. Candide Azannaï ne sera donc pas du reste. Divorcé du régime du Talon, l’homme a besoin d’assoir une nouvelle stratégie de mobilisation politique. Il fonde alors son « espoir » sur les femmes de la région qui, selon lui, constituent le premier foyer de l’humain.

C’est dans cette optique que Candide Azannaï, président du parti « Restaurer l’Espoir », a procédé le 02 décembre 2017 à l’installation officielle de la coordination Zou des « femmes de l’espoir » à Abomey. Pour Candide Azannaï il est nécessaire que la femme reprenne sa place au sein de la Cité, au cœur de la politique. Il entend donc réhabiliter la femme au sein du parti « Restaurer l’Espoir » et au cœur de l’action politique au Bénin.

« Vous êtes le sein de l’humanité, vous êtes le centre de gravité de l’humanité qui conditionne la vie en société et donc la vie politique. Même dans certains écrits saints, dans beaucoup d’enseignements sacrés, il est reconnu que l’homme et par ricochet l’humanité perdrait toute sa spécificité qu’est la civilité sans l’avènement de la femme. Vous avez la puissance, sinon que vous êtes une puissance », a reconnu Candide Azannaï.

Selon lui, si l’Afrique est le berceau de l’humanité, la femme est le berceau de l’humanisme et de l’ « humanitude » et donc la source de la civilité. C’est pourquoi, il estime que l’avènement de la femme marque le début de la politique. « La femme est la cause de la famille. La famille, la cause de la société. La société, la cause de la politique. En poussant ce syllogisme, on peut vous fonder, vous les femmes, comme la cause de la politique » a expliqué Candide Azannaï.

Pour le Président du parti « Restaurer l’Espoir », les femmes n’ont pas le droit de laisser les acteurs politiques aller à la politicaillerie. Elles doivent, selon lui, exiger la bonne gouvernance en vous impliquant dans les moindres dédales de l’activité politique. « Vous devez inspirer la prise des décisions politiques » a-t-il insisté.

Citant le dernier Rapport Mondial sur l’état de la population, Candide Azannaï reste convaincu que l’implication des femmes dans les politiques publiques est gage de développement, de réduction des inégalités, de création de la richesse, de partage de la prospérité et de la paix.

« Votre implication entraînera celle des jeunes et contribuera à asseoir avec lucidité, pour ce qui nous concerne au sein de « Restaurer l’Espoir », un véritable rempart populaire contre la décadence de jour en jour dramatique de l’élite politique de notre pays » a fait savoir Candide Azannaï.

Visitez le site de Beninwebtv
Author: {Beninwebtv}

Share this post